Nos objectifs

Former des médecins

 

Notre but essentiel.Chaque mission s’accompagne de cours et de cessions de
formation dédiées à la surdité. Nous souhaitons former une équipe opérationnelle dans les 5 ans
comprenant des médecins, des chirurgiens et des personnels de santé spécialisés.

Opérer les pathologies plus graves

 

Des tumeurs même bénignes (le cholestéatome) sont mortelles en raison de leur potentiel destructeur sur la chaîne de l’audition, le nerf facial et les méninges et de l’envahissement du cerveau.Elles nécessitent une chirurgie sous microscope avec du matériel hyperspécialisé.

Certaines surdités d’origine congénitales sont améliorables par le remplacement d’osselets par des micro prothèses implantables.
Les malformations du pavillon de l’oreille seront prises en charge dans un deuxième temps, c’est l’un de nos prochains objectifs.

Dépister les surdités

 

Chez le grand enfant et l’adulte, le diagnostic de surdité est assez facile à réaliser
en raison des signes cliniques très parlante. la difficulté réside dans l’origine de cette
surdité parfois impossible à l’examen de l’oreille sous microscope. Chez le petit enfant,
en revanche le diagnostic est complexe et nécessite du matériel couteux, mais dont
la miniaturisation devrait nous permettre de l’acheminer rapidement.

Améliorer la prise en charge

 

La chirurgie n’est pas l’unique réponse, l’appareillage par prothèse externe est souvent la seule solution lorsqu’il reste une audition. Nous acheminons lors des missions des appareils pour équiper le maximum d’enfants grâce à de nouveaux
partenariats. Dans le cas de surdité totale et bilatérale d’autres associations
développent et enseignent le langage des signes.

Equiper en matériel

 

Chaque mission apporte du matériel spécialisé et donc couteux, obtenu grâce aux fonds, aux partenariats et à l’effort de tous.

  • Matériel de dépistage
  • Matériel de consultation
  • Matériel chirurgical.

La surdité
dans les pays pauvres

  • 8% de la population
  • 1/4 sont des enfants
  • La moitié évitable par des mesures préventives
  • Moins de 1 individu sur 40 est pris en charge

La surdité est un des problèmes majeurs de ce pays comme dans tous les pays ou la pauvreté règne. Les troubles auditifs sont à l’origine d’exclusion sociale de déscolarisation en raison de l’impossibilité de communiquer.

Les origines de ces surdités sont multiples mais à chacune d’elle une réponse thérapeutique peut être apportée.